Le fameux « Pleyel » de la Maison du Chocolat


Dernier petit post gourmand avant de prendre quelques vacances, Eid oblige. On ne va pas se plaindre quand même que les institutions locales nous accordent 10 jours fériés. Oui, j’ai bien écrit 10 jours. Et là, vous vous prenez à rêver du moment où en France, l’on vous offrira 10 jours fériés pour Pâques. ah ah ah. Trêve de plaisanteries, pendant que certains feront la fête en famille ou partiront à l’étranger en voyage, je retournerai pour quelques jours en France (youpi!!!). Bonheur de l’expat qui, valises à la main, affronte aéroports et gares rien que pour passer du temps avec les amis et la famille. Dévorer de la bonne baguette fraîche et de la brioche aux pralines. Flâner sur les quais de Seine, de saône, du Rhône et des bords de Loire et d’Allier. Passer d’un horizon plat dont le seul vert est apporté par les palmiers, à un océan d’immeubles haussmaniens, ou de tuiles rouge, voire, suprême bonheur, de forêts qui sentent bon la mousse humide et les champignons.

Pour fêter cela , je vous laisse avec un petit Pleyel, prémice d’un voyage obligé pour ma part rue du Faubourg St Honoré à la Maison du Chocolat… Le Pleyel, c’est un cake au chocolat tout simplement divin. Que dire de plus? Hop la recette.

 Le fameux "Pleyel" de la Maison du Chocolat

 

 

PLEYEL (Cake au chocolat)

200g de chocolat noir
5 oeufs
180g de beurre
1cc de vanille liquide
200g de sucre glace
75g de poudre d’amandes
100g de farine
1 noix de beurre pour le moule
Beurrer un moule à cake de 25 cm de long.

Casser les oeufs en séparant les blancs des jaunes. Mettre les blancs dans un saladier et verser les 3 jaunes dans un bol. Couper le beurre en cubes.

Casser le chocolat dans un saladier et le mettre à fondre au bain-marie, sur feu doux. Incorporer le beurre, puis la vanille, les jaunes d’oeufs, le sucre glace et la poudre d’amandes.

Retirer le bol du bain-marie, verser la farine en la tamisant et bien mélanger.

Allumez le four à 200° (th. 6/7). Fouetter les blancs en neige ferme avec le sel, puis les incorporer à la préparation, délicatement, afin d’obtenir une pâte homogène.
Verser la pâte dans le moule et faire cuire au four environ 20 minutes.
Pour vérifier la cuisson, plonger la lame d’un couteau au coeur du gâteau : elle doit ressortir parfaitement sèche. Sinon, poursuivez la cuisson 5 mn ou plus.

Retirer le gâteau du four, le démouler et le laisser tiédir sur un plat avant de le déguster.

Il paraitrait que ce gâteau se conserve pendant 3 jours, à condition d’être enveloppé d’un film alimentaire. Mais je doute qu’il n’ait pas été dévoré avant…

Le fameux "Pleyel" de la Maison du Chocolat

 

Tellou

Le blog culinaire et spirituel d'une expat au Moyen Orient.

Vous pourriez également apprécier :

2 commentaires

  • Audrey V
    19 juillet 2014 at 01:23

    testé lundi dernier et dégusté entre copines sur la plage de Saint Malo petite question par contre : je n’avais pas de sucre glace et ai donc remplacé par du sucre de canne en divisant la dose de moitié : c’était pas l’idée du siècle parce que j’ai trouvé qu’il n’était pas suffisamment sucré du coup… J’ai remarqué que tu utilisais souvent du sucre glace pour les pâtisseries…?

  • tellou
    19 juillet 2014 at 01:23

    Salut Audrey! Effectivement, réduire la quantité de sucre n’était peut-être pas une super idée…surtout si l’on utilise du chocolat bien noir…lol. Autant, tu peux un peu réduire le sucre sur certaines recettes, autant sur les recettes venant de pâtissiers pros (comme ici), c’est généralement calculé au gramme près. Idem: ils utilisent du sucre glace, mais je ne me suis pas encore penchée sur la raison du pourquoi… Sur les recettes américaines et anglaises, tu peux réduire le sucre (mais généralement je l’ai déjà fait) parce que oui, là, ils n’ont pas peur de faire exploser leur taux de glucose dans le sang. Autant les recettes plus « françaises » sont un peu plus équilibrées. Fais attention aussi quand tu fais des gâteaux aux fruits: si tes fruits sont bien sucrés, tu peux facilement réduire aussi la quantité de sucre. Enfin, tu peux remplacer le sucre par du miel, de la mélasse (sirop d’agave, treacle etc..), mais là tu
    réduis aussi les quantités car miel et sirops ont un pouvoir sucrant plus fort (le goût sucré est là, mais tu mets moins en quantité)
    Bon sinon, pour rattraper le coup d’un gâteau pas assez sucré, perso, une bonne couche de confiture ou de nutella sur la tranche…..rrrhhhhooooo la gourmande!
    Bises et bonne plage!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Choose your language

Angel Cake

Le blog spirituel et culinaire d’une fille catho, féministe, qui cuisine, et qui a la bonne idée d’être expat sur la péninsule arabique.

S'abonner au blog...

...pour recevoir les derniers articles dans sa boite mail

Instagram

Instagram
Instagram
Instagram
Instagram
Instagram
Instagram

Me suivre...

Ici aussi…

Translate »