Bâtir sa maison sur le roc, ou la parabole des 3 petits cochons


   

    Je ne sais pas si vous vous souvenez de cette histoire, mais je me rappelle très bien mes maîtresses de maternelle (Christine et Madame D.) me raconter cette histoire des 3 petits cochons, Nif Nif, Naf naf et Nouf Nouf (je le rappelle pour ceux qui déjà, ne suivaient pas à la maternelle) qui, pour se protéger du loup construisent chacun une maison, étant entendu que ni la maison de paille, ni la maison de bois ne tiennent face au souffle puissant du prédateur. Sauf la maison de Nouf Nouf (en briques) tient.
    Le conteur avait dû s’inspirer de St Matthieu et du discours sur la montagne de Jésus. (Mt 7 21 -27). Je suis certaine que vous avez déjà entendu cette parabole au moins une fois lors des mariages, puisqu’on nous parle d’un homme prévoyant qui a bâti sa maison sur le roc, par opposition à un autre qui l’a construite sur le sable. Hop, un coup de vent et la maison sur le sable tombe en ruine. Celle sur le roc tient, of course. Juste avant cela, Jésus tient d’ailleurs un discours assez violent où l’on a l’impression, qu’en se pointant au Paradis et en montrant son visa estampillé « bon pratiquant, prophète, tout parfait », il se pourrait que l’on ne soit pas reconnu. Là dessus arrive cette parabole de la maison sur le roc.

    Question à Jésus: est-ce qu’Il nous prendrait pour des imbéciles? A quoi ça sert d’annoncer Dieu, de faire les marabouteux en son nom, voire les exorcistes, si ce n’est pas pour entrer au paradis? Ce à quoi Jésus répond finalement: « si c’est pour faire de l’esbrouffe, passez votre chemin les p’tits gars! Faut être plus prévoyant que cela! Il faut être plus FIDELE » Car il est là le roc: dans la durée, la fidélité. (oh là là! mais c’est pour cela alors qu’on lit beaucoup ce texte lors des mariages! eh eh eh). On peut faire une action éclatante un jour en son honneur, très bien. Mais l’essentiel est de le garder au fond du coeur, même si c’est pas super flashy.

 

    Allons encore un chouïa plus loin: que signifie aujourd’hui être fidèle (à Dieu)? Je crois déjà qu’il faut être intègre: je ne peux pas me mentir. Je dois être vrai dans ma vie. Je ne me cache pas et je me frotte au chemin que me propose Dieu. EN même temps, c’est un chemin d’amour, alors il pourrait y avoir pire comme proposition! Etre intègre et reconnaître des vraies valeurs qui me construisent. (Pas obligé d’être catho pour avoir des valeurs. On a pas le monopole, heureusement! La plupart des valeurs humanistes sont partagées par le plus grand nombre.). Rester fidèle à cet amour de Dieu, reconnaître que chaque jour c’est comme une injection de ciment sur mes fondations, c’est peut-être ça bâtir sa maison sur le roc.

Tellou

Le blog culinaire et spirituel d'une expat au Moyen Orient.

Vous pourriez également apprécier :

4 commentaires

  • Florence
    1 juin 2008 at 21:22

    bâtir sa vie
    Le roc, pour nous chrétien, ce n’est pas qu’un concept, c’est quelqu’un ! c’est le Messie, c’est Jésus ! Et comment durer dans la fidélité ? pour moi ce n’est possible que grâce à Lui, que par amour pour Celui qui m’aime aujourd’hui et à chaque instant, que par la FOI…
    Quand c’est dur pour moi, je sais que je peux m’appuyer sur Lui sans peur. Cela peut sembler fou ! La foi doit s’appuyer sur ce roc, vrai fondement pour que notre édifice qui s’appuie sur cette foi résiste à tout !
    On n’a pas le monopole mais on a Jésus !

  • marie
    1 juin 2008 at 21:22

    A mon avis, il faut les deux : une maison solide sur le roc. Sinon, à choisir, il vaut mieux une maison en paille, disons en bois (quand même) sur le roc qu’une maison en briques sur le sable …
    Et il faut bien choisir le rocher (comme dit Florence) : pas une falaise qui s’éboule, grignotée par la mer ou le vent

  • piroulie
    1 juin 2008 at 21:22

    JE VOIS QUE NOUS AVONS BEAUCOUP DE VALEURS COMMUNES
    BISOUS

  • Frijoles
    1 juin 2008 at 21:22

    Quand j’étais petite , ma mère nous racontait toujours l’histoire des 3 petits cochons (à moi et mes 2 sœurs, bonjour l’identification), je me suis toujours identifiée à celui qui avait la maison la plus solide et surtout celui qui allait secourir ces 2 frères. Je retiendrais donc la solidarité aussi!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Choose your language

Angel Cake

Le blog spirituel et culinaire d’une fille catho, féministe, qui cuisine, et qui a la bonne idée d’être expat sur la péninsule arabique.

S'abonner au blog...

...pour recevoir les derniers articles dans sa boite mail

Instagram

Instagram
Instagram
Instagram
Instagram
Instagram
Instagram

Me suivre...

Ici aussi…

Translate »