Faire Sabbat ou manger?


Et nous continuons aujourd’hui avec notre magnifique série « mais que me raconte le texte de l’Evangile du jour »? Pardonnez-moi de ne pas être super organisée et d’y aller à chaque fois au pif: ça dépend aussi si j’ai 5mn entre deux dossiers pour écrire une petite bafouille catho. (Euh, oui, parce que mon vrai métier, c’est pas d’étudier les Textes sacrés 35h légales par semaine sauf si on est cadre et sauf si on veut travailler plus pour euh…travailler plus…je m’égare là…)

Donc aujourd’hui, le pif est tombé sur Saint Marc…

Evangile de Jésus-Christ selon saint Marc (Mc 2, 23-28)

2

23 Un jour de sabbat, Jésus marchait à travers les champs de blé ; et ses disciples, chemin faisant, se mirent à arracher des épis.
24 
Les pharisiens lui disaient : « Regarde ce qu’ils font le jour du sabbat ! Cela n’est pas permis. »
25 
Jésus leur répond : « N’avez-vous jamais lu ce que fit David, lorsqu’il fut dans le besoin et qu’il eut faim, lui et ses compagnons ?
26 
Au temps du grand prêtre Abiathar, il entra dans la maison de Dieu et mangea les pains de l’offrande que seuls les prêtres peuvent manger, et il en donna aussi à ses compagnons. »
27 
Il leur disait encore : « Le sabbat a été fait pour l’homme, et non pas l’homme pour le sabbat.
28  Voilà pourquoi le Fils de l’homme est maître, même du sabbat.
»

Au départ, à la lecture de ce texte, je me disais « mais pourquoi est-ce qu’ils arrachent du blé ? Ils vont pas bien ? » Le temps que je comprenne qu’en fait c’était une petite moisson perso histoire de se nourrir, pfff… Parfois c’est dur de lire St Marc ! Bon, c’est sûr qu’il vaut mieux dire que les disciples travaillaient un jour de Sabbat pour se nourrir…car il est là le cœur du problème : faire quelque chose alors que la loi interdit de faire quoique ce soit pour laisser son esprit libre de se tourner vers Dieu.

A l’époque, mais encore aujourd’hui dans certaines communautés juives, le jour du Sabbat était respecté de manière stricte. On ne travaille pas pour Sabbat : 39 activités sont interdites parmi lesquelles faire à manger.

La question que va poser Jésus ici c’est : est-ce que je respecte la loi en ne faisant pas à manger ? (Moissonner, battre le blé, le cuire..) ou est-ce que je la transgresse en ne mourrant pas de faim ? Qu’est ce qui a le plus de valeur aux yeux de Dieu : que je respecte la loi à la règle ou que je ne laisse pas mourir de faim mon prochain ? Ce texte de Saint Marc nous raconte aussi un peu plus loin que le jour du Sabbat, Jésus a guéri la main d’un homme. Valait-il mieux le laisser partir avec sa main malade, mais respecter le Sabbat, ou respecter l’homme qu’il avait en face et le guérir ?

Le parti pris de Jésus est clair : Sabbat est conçu pour que l’esprit se rapproche de Dieu, pour qu’une fois par semaine au moins, on puisse être libre dans sa tête pour se tourner vers Dieu. Or Dieu est présent en tout homme. Comme Jésus nous dit, c’est dans l’autre que Dieu existe. Ce que vous faites au plus petit d’entre vous, c’est à moi que vous le faites !

Est-ce que l’on doit respecter le Sabbat parce que c’est le Sabbat, point barre ? Ou on le fait justement pour se libérer des contraintes pour se tourner vers Dieu ?

Aujourd’hui pour moi la problématique est la même : est-ce que je respecte les règles religieuses pour elles-mêmes , et je gagne des points pour le paradis parce que je suis une gentille fi-fille et que j’ai bien tout fait comme il faut, ou je les respecte pour entrer dans une autre dimension ? Est-ce que je m’enchaîne dans une routine ou est-ce que je me libère pour me rapprocher de Dieu ? Est-ce que je vis en intelligence ou est-ce que je fais bêtement ce qu’on m’a ordonné de faire ?

Je ne dis pas qu’il faut aller contre la loi, je pense juste qu’il ne faut pas idolâtrer l’establishment. Nuance.

Tellou

Le blog culinaire et spirituel d'une expat au Moyen Orient.

Vous pourriez également apprécier :

3 commentaires

  • Fabienne
    22 janvier 2008 at 21:20

    Pas toujours facile de répondre à cette question…

  • labas
    22 janvier 2008 at 21:20

    quelle complexité à cette heure ci….!
    ce sont des quesitons sans réponse….
    concernant le shabbat les familles cuisient tout le vendredi avant 19h et comme ca ya plus rien à faire pour le jour de shabbat mais ils se nourrissenet quand même (je te parle ds pratiqants stricts).
    ces quersitons existentielles malheuremehnt personne ne les saura jamais, mais tout comme toi je me pose beaucoup (trop) de quesqtions comme celles que tu cites.
    a bientôt

  • jardinenfant
    22 janvier 2008 at 21:20

    Peut être que le juste et de respecter son libre arbitre de vivre en harmonie avec sa conscience et la loi. Quel homme (divin ou pas) voudrait qu’un autre souffre pour lui ? et est pas le sabbah que le bien autour de soi se fait ?
    Bye bye

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Choose your language

Angel Cake

Le blog spirituel et culinaire d’une fille catho, féministe, qui cuisine, et qui a la bonne idée d’être expat sur la péninsule arabique.

S'abonner au blog...

...pour recevoir les derniers articles dans sa boite mail

Instagram

Instagram
Instagram
Instagram
Instagram
Instagram
Instagram

Me suivre...

Ici aussi…

Translate »