Indulgences: la foire au pardon


Ce matin, un article du « Monde » me met de fort méchante humeur. Voici un extrait de l’article de Stéphanie Le Bars: « Pour la troisième fois en deux ans et demi de pontificat, le pape Benoît XVI renoue avec la pratique des indulgences. Après les participants aux Journées mondiales de la jeunesse à Cologne, en août 2005, et les malades, en février, les pèlerins se rendant à Lourdes (Hautes-Pyrénées) entre le 8 décembre 2007 et le 8 décembre 2008 bénéficieront de « l’indulgence plénière » papale, qui, selon la tradition catholique, entraîne la rémission de la peine due pour les péchés. Le pape Jean Paul II avait aussi usé de cette pratique, lors du jubilé de l’an 2000, donnant aux croyants « la certitude du pardon de Dieu ». Au XVIe siècle, le trafic des indulgences, monnayées par les papes, avait provoqué la rupture du moine Martin Luther avec la papauté et entraîné la Réforme. »

Ca m’énerve. Ce concept archaïque me dégoûte. Je ne comprends pas comment on peut obtenir la rémission de ses péchés en faisant tel ou tel acte. Dans le pardon on parle d’une conversion du coeur, pas de l’achat d’une conscience propre! Faire un pélerinage n’est pas pour moi faire une lessive avec Ariel: non, faire un pélerinage ce n’est pas se laver la conscience pour qu’elle devienne plus blanche que blanche!

Pêcher c’est se détourner de Dieu , de son amour. C’est couper volontairement ce lien. C’est moi qui coupe le lien, c’est pas Dieu. Pour moi, l’amour de Dieu c’est comme nager dans une immense piscine où l’eau est super bonne. Et il y a des jours où l’on va nager ailleurs. Demander pardon, c’est reconnaître que la piscine existe et qu’elle est ouverte 24h/24. Je ne crois pas que Dieu me refuse l’accès à la piscine ou qu’il la vide de son eau. Mais c’est moi qui me tourne vers lui, en lui disant merci de m’accueillir à nouveau. Et surtout je n’achète pas un nouveau ticket d’entrée à la piscine.

C’est ce que Jésus est venu démontrer il me semble non? C’est bien un type nommé Jésus qui s’est un peu énervé contre les marchands du temple en disant que la vraie conversion du coeur ne passait pas par l’achat de produits à aller sacrifier ou donner en offrande, non? Je l’ai rêvé ce passage de la Bible? Je l’ai rêvé aussi ce passage où sur 3 types (un prêtre, un marchand je crois et un Samaritain), c’est finalement le plus mal aimé, celui qui n’est pas 100% considéré comme Juif qui va aider le gars qui est en train de crever au bord du chemin. C’est bien ce Samaritain qui a la plus belle conversion du coeur non? Et pas ceux qui respectent à la lettre la loi qui interdit de toucher du sang pour ne pas se souiller et être impur aux yeux de Dieu!

Alors oui, aller à Lourdes pour gagner son indulgence, n’empêche pas une profonde conversion du coeur bien sûr, et de se dire que oui, la piscine de Dieu est vraiment chouette. Ceci dit, la foi est une relation de coeur à coeur non? La relation que j’ai avec Dieu ne se monnaye pas, je ne gagne pas mes points pour aller au Paradis. C’est juste de la confiance et de l’Amour.

Tellou

Le blog culinaire et spirituel d'une expat au Moyen Orient.

Vous pourriez également apprécier :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Choose your language

Angel Cake

Le blog spirituel et culinaire d’une fille catho, féministe, qui cuisine, et qui a la bonne idée d’être expat sur la péninsule arabique.

S'abonner au blog...

...pour recevoir les derniers articles dans sa boite mail

Instagram

Instagram
Instagram
Instagram
Instagram
Instagram
Instagram

Me suivre...

Ici aussi…

Translate »