Le Cardinal et les jupes: excuses acceptées….


 

Oeuvre de l’artiste Soasig Chamaillard

Petit
retour sur « L’affaire des jupes et du Cardinal ». Je vous avais
parlé ici
de l’action en justice ecclésiale qu’avait porté le « Comité de
la jupe » contre le Cardinal André Vingt Trois qui, en parlant de la
possibilité éventuellement ouverte aux femmes de lire l’Evangile à la messe,
voire de faire l’homélie (soyons fous), avait dans un dérapage d’une misogynie
assez révoltante dit  que « le tout
n’est pas d’avoir une jupe, c’est d’avoir quelque chose dans la tête. ».

Ce
comité a retiré sa plainte en début de semaine suite aux excuses du Cardinal
qui a reconnu que ses propos avaient été « maladroits et mal ajustés ». Il a
ajouté : « Ce que je regrette, car c’est précisément l’inverse que je
voulais dire, a-t-il continué. Je voulais justement expliquer que la mission
des baptisés dans l’Église ne dépend pas du sexe mais de la capacité
personnelle. »

Je
trouve que le retrait de la plainte est une bonne chose, surtout dans le milieu
catholique : le pardon est une valeur cardinale. Ni nous ne l’appliquons
pas entre nous, quand l’appliquerons-nous ?  

Par
contre j’aimerais que cela serve de leçon à plusieurs titres :

 Malheureusement,
nous en sommes encore réduits à faire une veille permanente contre tout propos
misogyne et à dire « stop » dès qu’un seuil intolérable est franchi. Ce
n’est pas du combat féministe de harpie, c’est du combat pour la dignité des
femmes et des hommes. Je suis la première à déplorer le fait d’avoir à dénoncer
de tels propos. J’aimerai ne pas avoir à le faire. J’aimerai que mes sœurs en
Christ n’aient pas à le faire.

 Malheureusement,
les propos du Cardinal Vingt Trois ont été un lapsus révélateur de l’attitude
de l’Eglise envers les femmes, et l’attitude du Comité de la jupe a été révélatrice
aussi de l’attitude des femmes envers l’Eglise. Notre foi passe par une pratique religieuse où la dimension ecclésiale
est importante. A l’heure où l’Eglise veut montrer qu’elle s’ancre dans des
problématiques sociétales importantes du XXIe siècle, si elle passe à côté de
la moitié de la population, elle n’arrivera jamais à être crédible et à être
moderne, à vivre littéralement en son temps, à porter la Parole. Il en va de sa
mission.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Tellou

Le blog culinaire et spirituel d'une expat au Moyen Orient.

Vous pourriez également apprécier :

2 commentaires

  • Florence
    11 décembre 2008 at 13:25

    l’Eglise, c’est nous !
    Oui, l’Eglise, c’est nous tous !
    Je crois qu’il ne faut pas juger mais essayer de comprendre. Personne n’est parfait ! Au siècle de la communication, on ne s’écoute plus !
    Si on a un reproche à faire, n’est-ce pas à lui directement qu’il faut s’adresser ? Faire des reproches sur la place publique, est-ce mieux que ce que l’on lui reproche ?
    Et la miséricorde ? Nous avons été créé à l’image de Dieu. Dieu est miséricordieux. Ne devons-nous pas essayer de l’être, nous-aussi ?
    « Montrez-vous compatissants, comme votre Père est compatissant.
    Ne jugez pas, et vous ne serez pas jugés ; ne condamnez pas, et vous ne serez pas condamnés ; remettez, et il vous sera remis.
    Donnez, et l’on vous donnera ; c’est une bonne mesure, tassée, secouée, débordante, qu’on versera dans votre sein ; car de la mesure dont vous mesurez on mesurera pour vous en retour. » Lc 6,36-38

  • marie
    11 décembre 2008 at 13:25

    Je trouve bien que, dans la famille chrétienne, on puisse tout se dire, on puisse se faire des remarques, relever ce qui peut blesser, amener l’autre à faire plus attention à ce qu’il dit ou à la façon dont il s’exprime. Et rester attentif à se corriger soi-même …Avec un maximum d’humour …
    Bon Avent à tous

Laisser un commentaire

Angel Cake

Le blog spirituel et culinaire d’une fille catho, féministe, qui cuisine, et qui a la bonne idée d’être expat sur la péninsule arabique.

S'abonner au blog...

...pour recevoir les derniers articles dans sa boite mail

Choose your language

Instagram

No images found!
Try some other hashtag or username

Me suivre...

Ici aussi…

Suivez-moi sur Hellocoton
Retrouvez Tellou sur Hellocoton
Translate »