Osée: Joséphine, un prophète, des putains, des fiancés, mais c’est pas un vaudeville.


 

  La semaine
dernière nous parlions de fidélité, alors ce dimanche, je vais m’attarder sur
le Prophète Osée, le premier prophète très chabadabada. Oui, Osée est le premier
qui va parler de l’amour de Dieu pour son peuple comme de l’amour d’un homme
pour sa femme. Romantique Osée. Mais pourquoi ? Qui était la Joséphine qui a fait d’Osée un Prophète
romantique mais un chouïa aigri quand même ? (rho là lààà, le clin d’œil à
Bashung au passage ! En forme aujourd’hui Tellou pour les blagues à deux
balles ?)

    8 siècles avant JC, Osée vivait en Samarie capitale d’Isarël,
au centre de l’actuelle Palestine. Dans sa ville c’est un peu du grand n’importe
quoi et Osée condamne l’institution royale, les coups tordus, la débauche
ambiante etc… Un peu anar le type. Histoire d’en rajouter une couche, ou
peut-être lors d’une crise post-adolescente où il veut choquer son monde, il épouse
une prêtresse sacrée des cultes cananéens, plutôt qu’une « juive ». A
l’époque, on hésite encore entre prier Dieu, l’unique, et prier les dieux « païens ».
Et puis dans la pratique, on prie Dieu avec des sacrifices, des offrandes,
comme on prie les idôles. Un joyeux mélange…. Mais Osée dénonce tout ceci. Pas de pot pour lui, sa femme retourne à ses
premières amours divines et aux cultes idolâtres. Pour Osée, c’est de la
prostitution!  Mais il ne va pas renoncer ! Il l’aime ! Alors il va la
reconquérir.   

   

Osée
se rend alors compte que ce qu’il ressent pour sa femme qui l’a trompé, c’est
la même chose que Dieu ressent pour son Peuple qui choisit le Dieu qui l’arrange, même s’il sait très bien qu’il faut suivre le Seigneur « Efforçons-nous de suivre le Seigneur etc.. ».
De la même manière que pour lui sa femme se prostitue pour les idoles, Israël est la putain des cultes païens. Il comprend que Dieu est comme lui : un amoureux toujours prêt à recommencer
une histoire avec celle qu’il aime. Il lui reste fidèle. Ce que veut Dieu c’est
être aimé de la même manière que lui nous aime. C’est pour cela qu’il dit qu’il
désire l’amour et non les sacrifices. Il veut que l’on prenne le temps de le
connaître, plutôt que de rentrer dans une relation de dépendance (tu veux-je te
donne).

    Bref, avec Osée, Dieu veut à nouveau faire Alliance avec son peuple,
dans la fidélité. Car l’Amour de Dieu, comme l’amour entre un homme et une
femme, est fidèle, mais demande de l’exigence. Rien n’est jamais gagné, mais cela vaut le coup de toujours persévérer. Elle est là la fidélité. En amour, comme dans la foi en Dieu, rien n’est évident ni facile. Il y a les jours avec et les jours sans. Alors il faut foncer, mais pas dans la demi-mesure: on ne rend pas des cultes à deux balles qui seraient illusoires. Ce serait considérer qu’aimer son fiancé se résume à l’amener au resto une fois par mois. Il ne s’agit pas non plus d’en faire des tonnes, mais d’être vrai, sincère dans son amour.

Os 6, 3-6 « Les fils d’Israël se disaient entre eux : « Efforçons-nous de connaître le
Seigneur ;sa venue est aussi certaine que celle de l’aurore, elle sera
bienfaisante pour nous comme l’ondée, comme les pluies de printemps qui
arrosent la terre. »
Et Dieu répondit : « Que vais-je te faire, Éphraïm ?Que vais-je te faire, Juda
?Votre amour est fugitif comme la brume du matin, comme la rosée qui s’évapore
à la première heure. Voilà pourquoi je vous ai frappés par mes prophètes, je
vous ai massacrés par les paroles de ma bouche. Car c’est l’amour que je
désire, et non les sacrifices, la connaissance de Dieu, plutôt que les
holocaustes. »


 

Tellou

Le blog culinaire et spirituel d'une expat au Moyen Orient.

Vous pourriez également apprécier :

Un commentaire

  • Florence
    10 juin 2008 at 17:45

    VOLONTE
    Dieu, Lui, nous voit tels que nous sommes, dans l’instant ! Nous, nous ressassons souvent le passé. Ce qui rend difficile de pardonner une fois pour toute !
    Dieu nous aime et est fidèle. Il est miséricordieux. Pour nous, cela ne va pas de soi d’aimer, de pardonner… Jésus nous a donné le commandement « Aime ton prochain comme toi-même. » S’il nous le commande, c’est que cela n’est pas évident pour l’Homme.
    C’est beau de se rendre compte que Dieu souffre de nos manques d’amour, de nos infidélités… Cette prise de conscience aide a vouloir faire en sorte qu’Il ne souffre plus à cause de nous, Lui qui nous aime infiniment malgré toutes nos finitudes ! Evidemment, cela ne veut pas dire que c’est plus facile. On y arrive pas seuls, mais avec Lui, avec Jésus, avec l’Esprit Saint. Comme tu le dis, rien n’est jamais gagné. C’est un oui à redire à tout moment, dans la mesure où on en a conscience.
    Mais attention, « A qui on aura donné beaucoup il sera beaucoup demandé » ! Alors, tâchons d’être fidèle dans notre couple, avec nos amis… aussi dans les petites choses !
    Aimer, pardonner, être fidèle,… cela demande de la VOLONTE ! Et ce n’est pas pour n’importe qui !
    C’est pour le Seigneur !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Choose your language

Angel Cake

Le blog spirituel et culinaire d’une fille catho, féministe, qui cuisine, et qui a la bonne idée d’être expat sur la péninsule arabique.

S'abonner au blog...

...pour recevoir les derniers articles dans sa boite mail

Instagram

Instagram
Instagram
Instagram
Instagram
Instagram
Instagram

Me suivre...

Ici aussi…

Translate »