Un bout de peau a bien faillir faire éclater la chrétienté !


J’ai trouvé cette lettre de St Paul dans les lectures de la semaine. Elle m’a inspirée parce que j’en ai un peu assez en fait de voir ici et là, toujours les mêmes recommandations envers les croyants. On reste (voire à certains moments on est de plus en plus) dans un schéma de « fais pas ci, fais pas ça », « pour être un bon chrétien, que dis-je catholique, faut faire ça » sous peine d’être vite taxé d’hérétique, voire pire: de « protestant »! Moi ça me fait halluciner et hurler. D’une part, parce que quand je lis justement St Paul, j’y lis plutôt une liberté du croyant. Et d’autre part, à mon âge (ok, j’ai la petite trentaine, je ne suis pas encore vénérable), j’estime quand même que je suis assez grande pour être adulte dans ma foi. Il y a des jours où j’en ai marre d’être infantilisée par les « fais pas ci, fais pas ça » religieux. Je ne dis pas que je les rejette, je pense simplement qu’à un moment il faut un peu laisser à chaque baptisé la liberté d’exprimer la Charité, sa foi en Dieu.

  » Ga, 1-6) Frères, si
le Christ nous a libérés, c’est pour que nous soyons vraiment libres. Alors
tenez bon, et ne reprenez pas les chaînes de votre ancien esclavage.

Moi, Paul, je vous le déclare : Si vous recevez la circoncision, le Christ ne
vous servira plus à rien. Et je l’atteste encore une fois : tout homme qui
reçoit la circoncision est obligé de mettre en pratique la loi de Moïse tout
entière. Vous qui pensez devenir des justes en pratiquant la Loi, vous vous
êtes séparés du Christ, vous êtes déchus de la grâce.

Mais c’est par l’Esprit, en vertu de la foi, que nous attendons de voir se
réaliser pour nous l’espérance des justes. En effet, dans le Christ Jésus, peu
importe qu’on ait reçu ou non la circoncision : ce qui importe, c’est la foi
agissant par la charité
« .

Rapide résumé pour mes lecteurs qui, comme moi, ne
connaissent pas par cœur la vie de St Paul et ses tribulations. St Paul ferait
état dans cette lettres aux Galates (La Galatie est au cœur de l’actuelle
Turquie, à l’ouest de la Cappadoce) de la situation rencontrée au cours de ses
rencontres avec les communautés nouvelles à Antioche, Derbé, Lystres et
Iconium. (où il vient de se faire lapider, mais ça c’est une autre histoire) Dans ces régions païennes, les personnes qui venaient écouter Paul et
éventuellement se convertir n’étaient donc pas des Juifs. D’où la question
récurrente : pour croire dans le Royaume de Dieu, faut-il d’abord être
Juif et adhérer aux Lois juives ou peut-on être « chrétien » sans se
faire circoncire et manger casher ? Ce fut un sacré bazar qui a conduit
Paul et Barnabé jusqu’à Jérusalem pour défendre ses positions (Actes, Chap 15).
En effet, certaines personnes enseignaient à Antioche le fait que « Si vous ne vous faites pas
circoncire suivant l’usage qui vient de Moïse, vous ne pouvez être sauvés »
(Actes, 15, 1)  . On peut comprendre que
les païens qui avaient l’habitude de rentrer librement dans les synagogues et
temples pour entendre ce qui se disait et étaient attirés par la parole de
Dieu, n’aient pas pour autant envie d’y laisser un bout de peau.

Cela allait plus loin puisque l’on accusait Paul de brader
en quelque sorte la religion juive, juste pour gagner des païens. C’est
pourquoi, Paul, au début de sa lettre aux Galates, s’énerve un peu et répond « est-ce
la faveur des homms, ou celle de Dieu que je veux gagner ? Est-ce que je
cherche à plaire à des hommes ? Si je voulais encore plaire à des hommes,
je ne serais plus le serviteur de Dieu »

Parce que ce qui intéresse Paul, n’est pas tant un bout de
peau coupé ou de manger casher, mais de vivre la Parole de Dieu, en liberté.
Pour Paul, nous sommes sauvés parce que nous croyons en Jésus Christ et non
parce que nous suivons des Lois. Le Christ vit en nous et il n’a pas besoin de
la loi pour y être. Cela ne veut pas dire que Paul rejette la religion juive,
bien au contraire. Dans l’Epître aux Romains, il dit bien que juifs et païens
ont le même Seigneur et même Dieu et les nouveaux chrétiens ne seraient pas là
si le peuple juif n’avait pas été fidèle à Dieu. Pour Paul, et c’est ce qui est
important ici, c’est l’immense liberté que donne la foi au Christ. La foi que l’on
peut avoir en Dieu, en Jésus nous transcende et transcende les lois. On n’a pas
la foi parce que l’on se fait couper un bout de peau, mais on a la foi par l’action
de l’Esprit Saint. C’est une nouvelle conception très libératrice je trouve de
la foi qui est lié chez St Paul à l’espérance et à la charité (Amour) et c’est
justement le fait d’aimer et d’espérer qui manifeste que notre foi est bien
vivante. Pas de manger casher pour ceux qui ne le faisaient pas avant. Circoncis
ou pas, ce qui compte c’est notre foi en Dieu.

Cette épitre de St Paul m’interpelle beaucoup aujourd’hui
parce que je sens que l’Eglise est traversée par ce même genre de controverses.
Est-ce que ne pas aller à la messe le dimanche fait de nous de mauvais croyants ?
Est-ce que le fait de respecter certains rites fait de nous de meilleurs
catholiques ? Est-ce que ceux qui osent penser un chouïa différemment sont
des hérétiques que l’on brûle illico sur un buché bien organisé par les
bien-pensants ? Est-ce que dialoguer avec les autres religions fait de
nous des personnes qui bradent leur foi ?

(Illustrations tirées de « Ma circoncision » de Riad Sattouf)


Tellou

Le blog culinaire et spirituel d'une expat au Moyen Orient.

Vous pourriez également apprécier :

2 commentaires

  • touille
    17 octobre 2010 at 13:35

    Quelles sont les recommandations répétitives en question ?

  • Tellou
    17 octobre 2010 at 13:35

    @ Touille. Ce sont les recommandations que j’évoque dans le dernier paragraphe. Ce n’est pas forcément répétitif, mais assurément culpabilisant. D’où le fait qu’à mon avis beaucoup de gens ont déserté ou désertent encore nos églises, ou restent sur le parvis, parce que le message d’amour et de compassion est bien souvent remplacé par un discours infantilisant et culpabilisant

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Choose your language

Angel Cake

Le blog spirituel et culinaire d’une fille catho, féministe, qui cuisine, et qui a la bonne idée d’être expat sur la péninsule arabique.

S'abonner au blog...

...pour recevoir les derniers articles dans sa boite mail

Instagram

Instagram
Instagram
Instagram
Instagram
Instagram
Instagram

Me suivre...

Ici aussi…

Translate »