Browsing category Petite catéchèse impertinente

Canonisations : je kiffe le renouvellement du stock de saints.


Une nouvelle canonisation c’est toujours assez sympathique parce que, avouons-le, cela renouvelle le « stock »des saints et des modèles que l’on peut nous mettre sous les yeux. Ca dépoussière le concept de saints, à défaut de dépoussiérer certaines statues dans nos églises. Personnellement, je reste moyennement inspirée par ma sainte patronne ou celles de

Vas-y Monseigneur. Balance le débat. Je suis prête.


Je rebondis aujourd’hui sur un article de Stéphanie le Bars, journaliste « religion » au Monde qui a suivi une assemblée plénière des évêques de France. Selon la journaliste, “déchirés entre positions intransigeantes et christianisme d’ouverture, les catholiques français et leur hiérarchie, également divisée, sont apparus impuissants à débattre sereinement de ces questions au sein

Start-up du christianisme : avec des femmes !


    Première lettre de saint Paul Apôtre à Timothée ( 1 Tm 3, 1-13 ) Voici une parole sûre : vouloir devenir responsable d’une communauté d’Église, c’est désirer une très belle tâche. Un responsable de communauté doit être irréprochable, époux d’une seule femme, homme mesuré, raisonnable et réfléchi, ouvrant sa maison à tous, capable d’enseigner,

Petit traité de viticulture contemporaine (bis): là où l’on tente le greffon


  Dans mon précédent billet de viticulture contemporaine, j’envisageais ce texte des sarments de Jean (Jn 15, 1-8) sous l’angle des fruits. On va attaquer l’angle du greffon. A vos sécateurs! “Moi, je suis la vigne, et vous, les sarments.”  Pour moi, cette parabole est une réponse très simple à la question, pas si simple :

Choose your language

Angel Cake

Le blog spirituel et culinaire d’une fille catho, féministe, qui cuisine, et qui a la bonne idée d’être expat sur la péninsule arabique.

S'abonner au blog...

...pour recevoir les derniers articles dans sa boite mail

Instagram

Instagram
Instagram
Instagram
Instagram
Instagram
Instagram

Me suivre...

Ici aussi…

Vos commentaires