Que reste-t-il de Pâques?


Nous voici en ce dimanche de Pâques. Situation un peu irréelle de célébrer en confinement.

Célébrer quoi d’ailleurs ?

Finalement il est bien ce confinement. Il nous oblige à nous demander ce que l’on célèbre vraiment.

Si Pâques ce n’est qu’une messe, qu’une cérémonie, qu’une liturgie (très belle certes), alors que reste-t-il de Pâques le dimanche matin ?

Je me dis qu’il était beau en un sens que cette pandémie arrive pendant Carême. Il nous a fallu peut-être ce temps pour nous rendre compte de nos ténèbres, d’avancer dans certains tunnels, et d’entrevoir la lumière au bout.

Aujourd’hui j’aimerai me dire que chacun d’entre nous vit probablement de petites Pâques.

Vous avez remarqué comment depuis le confinement il y a des choses essentielles qui reprennent vie, qui reprennent priorité ?

Vous avez remarqué comment, même au niveau du travail, il faut se focaliser sur ce qui donne vie en un certain sens, sur ce qui va produire du bien pour les gens, éviter qu’ils soient au chômage. Parce qu’on en est là. A cette priorité-là que l’on oublie parfois : le travail donne d’abord et avant tout un toit et à manger.

Vous avez remarqué aussi que les gens en général ont ouvert leur cœur au monde ? Que ce soit leur monde proche (leur famille), mais aussi leurs collègues, leur quartier, leur pays. J’ai vu des élans de solidarité, le premier desquels étant paradoxalement de se retirer du monde pour protéger les autres.

Pâques c’est peut-être vivre, revivre, découvrir ses propres talents, laisser s’exprimer sa créativité. C’est passer du temps en famille et regarder ce cœur qui bat, qui pleure, qui crie parfois, mais qui bat et qui est beau.

Pâques c’est aussi une renaissance de notre regard. Qui devient bienveillant, qui cherche des témoignages de vie : que ce soit dans la seule plante de l’appartement qui fleurit, ou le fait de remercier le personnel soignant tous les soirs. Notre regard reprend vie.

Et la peur qui nous traverse, en fond, n’est-elle pas le témoin finalement de toute la vie et tout l’amour qui est en nous ? Si nous avons peur, c’est que nous aimons ce et ceux qui nous entourent et que nous redoutons de les perdre. En ce jour de pâques, ce n’est pas la peur que nous regardons, mais tout cet amour qui nous traverse. Tout ce qui nous lie au monde.

Pâques aujourd’hui c’est peut-être notre Terre qui revit. Le monde s’est mis sur pause, et la pollution aussi, car pour ceux qui en doutaient, oui, nous sommes les artisans de cette pollution. Alors la Terre qui respire, c’est peut-être Pâques aussi.

Oui, nous regardons le monde d’une autre manière.

Comment allons-nous faire pour perpétuer toutes ces petites renaissances ? Toutes ces petites lumières. Tout ce que nous vivons aujourd’hui, tout ce que nous avons laissé mourir pendant quelques semaines ou quelques jours, comment voulons-nous transformer cela en grand soleil de vie qui réchauffe le monde ?

 Comment voulons nous transformer ces graines de beauté, de lumière, d’espérance en une force incroyable qui peut témoigner que nous humains, avons en nous une force incroyablement de tout changer, pour le meilleur. Parce que nous pouvons vaincre les ténèbres. Parce que nous ne sommes pas les ténèbres. Nous ne sommes pas la mort. Nous ne sommes pas appelés à la mort, mais à la vie.

Et c’est ce que Jésus, le Christ, nous a appris un certain matin de Pâques.

Alleluia, Il est Vivant !

Très belle fête de Pâques à tous !

Étiquettes : , ,
Tellou

Le blog culinaire et spirituel d'une expat au Moyen Orient.

Vous pourriez également apprécier :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Choose your language

Angel Cake

Le blog spirituel et culinaire d’une fille catho, féministe, qui cuisine, et qui a la bonne idée d’être expat sur la péninsule arabique.

S'abonner au blog...

...pour recevoir les derniers articles dans sa boite mail

Instagram

Instagram
Instagram
Instagram
Instagram
Instagram
Instagram

Me suivre...

Ici aussi…

Vos commentaires