St Paul: un récap de qui fut Paulo, ses vacances Club Med, son Monopoly




Ce
dimanche nous avons fêté la Conversion de St Paul. Vous avez une première
version de ce texte dans votre jolie Bible, vers la fin du bouquin, dans la
partie que l’on appelle « Actes de apôtres », au chapitre 9. Pour
ceux qui ne connaissent pas trop Paulo, on va faire un petit récap’. Paul était
un Juif BSTR (Bien Sous Tous Rapports). Il est né en l’an 10 à Tarse, qui se
trouve en actuelle Turquie et élevé par des parents Juifs BSTR qui l’ont nommé « Saül ». Il
se rebaptisera « Paul » après sa conversion. Un chouïa tradi, on dit « Pharisien »,
il suit les enseignements de Gamaliel, un savant juif.  Paulo est donc à fond. Défenseur de la Torah, il n’allait
pas se faire embêter par ces péquenots qui racontaient partout que le Christ
était né, qu’il était mort sur une Croix et qu’il avait ressuscité ! Il
faut pas charrier ! Non mais oh, hein, bon ! (notons que Paul n’a
jamais rencontré Jésus) Du coup, plein de zèle, notre Paulo persécute ces
premières communautés de ceux qui suivent l’enseignement de Jésus.

Et un
jour, alors qu’il allait à Damas histoire de persécuter quelques disciples de
Jésus qui vivaient un peu terrés (on les comprend), vlan ! Il tombe par
terre, est entouré de lumière et il entend une voix qui lui dit « Saül,
Saül, pourquoi me persécutes-tu ? ». Notre gars est un peu sonné d’avoir
entendu la voix de Jésus qui lui dit de se rendre à Damas et de retrouver les
disciples. D’autant plus sonné notre Paulo qu’il ne voit plus rien, est un peu
prostré et arrête de manger. A Damas, un des disciples a une vision qui lui dit
d’aller chercher Paul et que celui-ci sera porteur de la Parole de Dieu. Le
disciple, on ne la lui fait pas : Saül est réputé pour être
particulièrement sadique et là Dieu lui demande d’aller le chercher ??? Ca
va pas la tête ? Ben oui, mais on fait confiance à Dieu et ce disciple
« Ananie « va retrouver Saül qui retrouvera la vue et convertira son cœur.

A
partir de ce moment, notre ami Paulo va énormément voyager avec une action très
Club Med. Sauf que lui, au lieu d’implanter des villages, il va monter des
communautés de chrétiens. Le tout en remontant en Turquie puis en Grèce. La ressemblance avec le Club Med s’arrête là, parce que la vie de Paulo, c’est pas des vacances!  Paulo part généralement avec peu de thunes en
poche (à peine pour le voyage quand même et puis parfois pour les communautés
locales), puis il s’installe dans une ville, trouve un job et commence à prêcher
dans les synagogues s’il y en a, sinon où il peut. Au début il va donc prêcher
auprès des Juifs, mais au fur et à mesure de ses voyages il s’adresse à des
païens. D’où le souci : est-ce que l’on peut être chrétien, et suivre
Jésus sans être passé par la case départ (toucher 20 000 Francs) à savoir
être Juif ? Et Paul va être celui qui va dire : oui on peut croire au
Christ sans être Juif ! On peut être chrétien sans avoir un background et
une formation juive. Ca, ça ne va pas aller de soi à Jérusalem chez ses potes
qui ont du mal à accepter cette vision un peu moderne de la chose. Ben oui, concrètement,
s’il faut être juif pour être chrétien, il va falloir passer par la case
circoncision et interdits alimentaires! Inutile de dire que Paulo ne va donc
pas se faire que des amis, que ce soit à Jérusalem qui devient la capitale des
premiers chrétiens, ou dans les villes où il s’installe. Comme au Monopoly,
Paul visitera donc la case prison sans passer par la case départ et sans
toucher 20 000 francs. (Désolée, j’ai un jeu de Monopoly d’avant 2002).

 

 

Paul
va entretenir des liens avec toutes les communautés. Des liens souvent
épistolaires, pour leur remonter le moral de communauté naissante et
minoritaire, pour leur donner des enseignements etc… C’est ce que l’on appelle « les
épitres » et c’est ce qui se trouve dans votre bouquin nommé Bible, vers
la fin dans le Nouveau Testament, après les Actes.  Attention ! Les petits malins qui ont
assemblé les textes de la Bible ont classé les textes de Paul non pas par ordre
chronologique, mais par importance du document. En premier, on retrouve donc
les lettres les plus importantes de Paul, pour terminer par celles qui sont
longues de deux pages. A vous donc de vous amuser à reconstituer le jeu de
piste que sont les voyages de Paul et la chronologie de ses lettres.

A
force d’être super énervant avec le Sanhédrin de Jérusalem (ses ex-potes juifs)
et les romains (ex-potes aussi de sa période Cure…nan, je plaisante, c’était sa
période persécuteur), il ne va pas se faire des amis, va finir en prison puis
décapité à Rome vers 65-67.

Demain
je vous raconte en quoi la conversion de Paul nous parle aujourd’hui…. et si vous êtes gentils, il y aura plus tard  dans la semaine des recettes de gâteau et de cookies qui sont de vraies tueries orgasmiques.

Tellou

Le blog culinaire et spirituel d'une expat au Moyen Orient.

Vous pourriez également apprécier :

3 commentaires

  • electromenagere
    26 janvier 2009 at 14:16

    Finalement Paul est devenu un Gentil Organisateur ?

  • CoinCoin
    26 janvier 2009 at 14:16

    J’attends la suite avec impatience !

  • jluc le pechou
    26 janvier 2009 at 14:16

    Parler religion avec autant de liberté et d’humour, bien des « Catés » devraient s’en inspirer !
    Quant au momopoly, ouais, il est vraiment d’avant 2002 ! et même un peu en anciens francs pourquoi pas ?
    bisous

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Choose your language

Angel Cake

Le blog spirituel et culinaire d’une fille catho, féministe, qui cuisine, et qui a la bonne idée d’être expat sur la péninsule arabique.

S'abonner au blog...

...pour recevoir les derniers articles dans sa boite mail

Instagram

Instagram
Instagram
Instagram
Instagram
Instagram
Instagram

Me suivre...

Ici aussi…

Translate »