St Thomas, entre foi et raison


 

St Thomas: le premier des CSI

St Thomas, de nos jours aurait probablement fait partie d’équipes de médecine légale, comme on en voit dans les séries télé. Je l’imagine très bien dire : « Ce trou-là est bien trop gros. La balle a été tirée apparemment à une distance d’environ 1.50 mètre comme si le meurtrier se trouvait au-dessus de la victime. ». C’est un rationnel Thomas. Alors oui, forcement ce texte se focalise sur lui. O Thomas, pauvre fou qui a du mal à croire ! Mais si l’on regarde attentivement le texte (voir le texte complet ci-dessous), l’on se rend compte que la première fois que Jésus apparait aux disciples, il montre ses mains et son coté, pour leur apporter la preuve que c’est bien lui ! Effectivement, Thomas lui va aller plus loin dans sa démarche et son raisonnement car la parole des disciples ne lui suffit pas.

 

Opposer doute et foi? Vraiment?

Peut-on vraiment opposer doute et foi ? Celui qui doute n’a-t-il pas la foi ? Thomas ne doutait peut être pas de la résurrection, mais il avait besoin, peut être plus que les autres, d’une vraie rencontre avec Jésus pour que cela devienne vraiment concret pour lui. La foi c’est la certitude que Dieu est là avec nous. Et oui, bien sûr que « Heureux ceux qui croient sans avoir vu. »  Mais ce n’est pas une somme de certitudes confortées par des preuves logiques et scientifiques. Même si nous les cherchons parfois. Or finalement Thomas maintient un équilibre assez sain entre la foi et la raison. Et il est plutôt sain de faire des allers-retours entre les deux. Il doute, mais jamais il ne part du cercle des apôtres. Il revient la semaine suivante. Il n’a pas décroché !

Qui ne s’est jamais interrogé pour savoir si ce qui était écrit dans la Bible n’était pas une grosse farce ? (la Mer Rouge coupée en deux ah ah ah ! ). Et si les disciples avaient affabulé comme beaucoup d’autres écrits de la Bible ? Et si la Bible et les évangélistes avaient passé sous silence des moments importants ? Parfois je lis ici ou là que la réponse au doute c’est la foi. Et c’est souvent ce que l’on entend ou l’on peut lire à propos de ce passage de Thomas. Vous doutez ? Ayez la foi ! Mais je n’en suis pas convaincue ! Parce que cela signifierait qu’il n’y a pas d’aller –retour sain entre la foi et la raison. Que chaque fois que je doute, il suffirait de me flageller et dire « ahhh, tu n’as pas assez la foi ! » et prier pour l’avoir ou me gargariser de prêt-a-croire ou prêt-à-penser que certains sont par ailleurs très contents de pouvoir distiller. N’oublions pas d’une part que la foi est un don de Dieu. On peut la demander, on peut prier pour qu Dieu nous l’accorde, mais c’est un don. Et d’autre part, que Dieu nous aime intelligents et à même d’utiliser notre raison en toute liberté.

 

Être baptisé enfant de Dieu, pour moi c’est être complètement apte à faire ces aller-retour entre foi et raison. Et parce que j’ai la foi (un minimum quand même), je sais, parce que le texte me le dis, que si je cherche à rencontrer Dieu, à en savoir un peu plus sur lui, il ne se dérobera pas. De la même manière que Jésus ne s’est pas dérobé, ne s’est pas caché et a montré ses plaies à Thomas. Je sais aussi que Dieu me pardonnera mes égarements et mes doutes, de la même manière que Jésus a pardonné à Thomas. Elle est là ma foi.

 

(Jn 20, 19-31)

C’était après la mort de Jésus. Le soir venu, en ce premier jour de la semaine, alors que les portes du lieu où se trouvaient les disciples étaient verrouillées par crainte des Juifs, Jésus vint, et il était là au milieu d’eux.
Il leur dit :« La paix soit avec vous ! »
Après cette parole, il leur montra ses mains et son côté. Les disciples furent remplis de joie en voyant le Seigneur Jésus leur dit de nouveau :« La paix soit avec vous !De même que le Père m’a envoyé, moi aussi, je vous envoie. »Ayant ainsi parlé, il souffla sur eux et il leur dit :
« Recevez l’Esprit Saint. À qui vous remettrez ses péchés, ils seront remis ;
à qui vous maintiendrez ses péchés, ils seront maintenus. »

Or, l’un des Douze, Thomas, appelé Didyme (c’est-à-dire Jumeau),n’était pas avec eux quand Jésus était venu. Les autres disciples lui disaient :« Nous avons vu le Seigneur ! » Mais il leur déclara :

« Si je ne vois pas dans ses mains la marque des clous,
si je ne mets pas mon doigt dans la marque des clous,
si je ne mets pas la main dans son côté,
non, je ne croirai pas ! »

Huit jours plus tard, les disciples se trouvaient de nouveau dans la maison, et Thomas était avec eux. Jésus vient, alors que les portes étaient verrouillées, et il était là au milieu d’eux.
Il dit :« La paix soit avec vous ! »Puis il dit à Thomas :
« Avance ton doigt ici, et vois mes mains ;
avance ta main, et mets-la dans mon côté :
cesse d’être incrédule, sois croyant. »
Alors Thomas lui dit :  « Mon Seigneur et mon Dieu ! »
Jésus lui dit :« Parce que tu m’as vu, tu crois.
Heureux ceux qui croient sans avoir vu. »

Il y a encore beaucoup d’autres signes que Jésus a faits en présence des disciples et qui ne sont pas écrits dans ce livre. Mais ceux-là ont été écrits pour que vous croyiez
que Jésus est le Christ, le Fils de Dieu,et pour qu’en croyant, vous ayez la vie en son nom. »

 

Ce commentaire d’Evangile est paru le 5 avril 2018 dans Témoignage Chrétien

Rendez-vous sur Hellocoton !
Étiquettes : , ,
Tellou

Le blog culinaire et spirituel d'une expat au Moyen Orient.

Vous pourriez également apprécier :

Laisser un commentaire

Angel Cake

Le blog spirituel et culinaire d’une fille catho, féministe, qui cuisine, et qui a la bonne idée d’être expat sur la péninsule arabique.

S'abonner au blog...

...pour recevoir les derniers articles dans sa boite mail

Choose your language

Instagram

  • You go through the herbs and up the sandhill and
  • The country where the mountains talk to the clouds lovescotland
  • RESPECT RIP Aretha
  • Leaving my Cairngorms mountains for one day to enjoy a
  • Country of lochs lovescotland scotland cairngorms highlands
  • When you spend your day in the highlands when its

Me suivre...

Ici aussi…

Suivez-moi sur Hellocoton
Retrouvez Tellou sur Hellocoton