Une Eglise d’extra-terrestres?


Deux mois que nous sommes confinés et deux mois que je regarde l’Eglise (notamment française) comme si c’était une extraterrestre. Soyons honnêtes: cela fait quand même des années que je dis qu’alors que nous croyons en un même Dieu, nous ne sommes pas sur la même planète…

Deux Eglises…

Je regarde et je me dis qu’il existe deux Eglises. Une Eglise spirituelle qui est bien celle de la communauté des chrétiens baptisés. Une communauté qui rassemble autour du Christ. Une communauté qui tente, tant bien que mal, de suivre les enseignements parfois exigeant de Jésus Christ.

Et puis l’Eglise institutionnelle, l’Eglise de religiosité, celle qui encadre la pratique religieuse de millions de catholiques dans le monde Une espèce de machin qui n’a plus grand-chose à voir je trouve avec une union au Christ. Bien sûr il y a tous les scandales des dernières années (n’en jetez plus, la cour est pleine….). Mais ces dernières semaines, les prélats ont été assez champions pour faire preuve de déconnexion. Clairement ils ne viennent pas de la même planète que la plupart des humains. Ou il se passe quelque chose dans leur vie et dans leur tête pour que cela déconnecte à un moment…

Vivons-nous dans le même monde?

Les célébrations de la Semaine Sainte ont été pour moi révélatrice de cette déconnection. Qu’a-t-on vu ? Des prêtres accrochés à leurs célébrations qu’il fallait absolument réaliser! Alors faisons entrer les caméras dans les églises! Que ces caméras soient placées pour le grand spectacle de Notre Dame de Paris, ou via les webcams de certaines paroisses. Il fallait célébrer! Devant du vide et dans du vide….Pas certaine que ce vide des églises rejoigne vraiment nos réels vides spirituels, nos doutes et nos recherches. Mais qu’importe! La célébration était là!

 Et là quand je vois les polémiques pour les réouvertures des églises au culte, je me dis que décidément cette église institutionnelle est une église d’hommes, accros à leurs actes, à leurs rites, à leurs célébrations. Et à tous ces évêques français, j’aurais envie de demander : « mais pourquoi ???? » Cela fait des décennies que vos églises sont vides ! Cela fait des décennies que la foi ne se vit plus uniquement dans les paroisses ! Cela fait des décennies que ceux qui ressentent en eux un profond désir de spiritualité ne se tournent même plus vers les chrétiens pour assouvir cette quête de vérité et de sagesse. Et vous, vous pleurez maintenant parce que vous n’avez pas pu avoir une belle célébration de Pâques, et que vous ne pouvez pas ouvrir vos églises ? Mais atterrissez et ouvrez les yeux !

Spiritualité et créativité

Regardez comment depuis des décennies, la foi, la quête de spiritualité a été entretenue autrement. Par les ordres religieux. Par les communautés du renouveau charismatique chez les chrétiens. Mais regardez aussi comment ceux qui recherchaient le Vrai, le Bon, le Beau, ont pris les chemins de St Jacques, ont fait des retraites dans des lieux religieux ou pas, se sont rassemblés en groupe d’action, ont développé des pratiques de bien-être….Regardez les étals de livres de spiritualité: ils débordent! Les gens ne sont pas moins croyants ou spirituels. Ils s’accrochent à leur petite flamme, leur foi de charbonnier, ils la nourrissent, mais de manière très créative !

 Or pendant que vous faisiez entrer les caméras dans les églises vides, la créativité ces dernières semaines était à redécouvrir chez les laïcs, dans les familles qui ont fait preuve d’imagination pour vivre vraiment la communion en Eglise ! Via des communautés de prière, de partage de la Parole. Chez toutes ces personnes sur les réseaux sociaux, chrétiens ou pas, qui ont trouvé des moyens de partager qui un peu de paix intérieure pour calmer les tumultes, qui en offrant du Beau, qui un peu de Vrai….

Qui est-on pour décider de la manière dont Dieu parle aux gens?

Parce que la vie de chrétien ne se nourrit pas seulement et exclusivement de l’Eucharistie du dimanche. Elle se nourrit aussi de la Parole. Comme dit Jean « Au commencement était le Verbe » (Jn 1, 1). Avant la messe, avant les rites, avant même Jésus Christ, il y a un Dieu qui communique au monde. Qui communique aux hommes. Avons-nous besoin d’être dans une Eglise pour recevoir cette Parole ? Avons-nous besoin de prélats pour entendre cette Parole, pour la travailler, la discuter, la laisser entrer en nous, la laisser nous modeler ? Et encore une fois (je me répète sur ce blog, c’est incroyable…) qui est-on pour décider de la meilleure manière dont Dieu parle aux gens ?

L’Eglise est constitutive de notre foi de baptisés. Mais entretenir cette notion de communauté n’est pas seulement physique et dans un seul des aspects rituels. L’Eglise spirituelle, c’est pour moi c’est pour moi un agir. C’est mordre la vie et s’y engager. C’est s’occuper de sa famille, aller au travail. C’est s’engager dans sa ville, dans les associations et donner ce que l’on a à donner. Du temps, des sourires, du réconfort, des rires, des poignées de mains. Et je crois sincèrement que les chrétiens, tous les chrétiens, y compris (et surtout ?) les laïcs, les femmes ont quelque chose à montrer de leur vie par rapport à cela. Je l’espère.

Et puis bien sûr, je vis l’Eglise spirituelle par la communion des Saints (que nous célébrons à Toussaint), la sensation de faire partie d’une communauté de catholiques à travers le monde, ce désir de quelque chose de plus grand, la sensation de Dieu là dehors, l’envie de Vie, l’envie d’Amour, l’envie de Beau, l’envie de Sens. La communion pour moi est là.

Tellou

Le blog culinaire et spirituel d'une expat au Moyen Orient.

Vous pourriez également apprécier :

2 commentaires

  • Otir
    2 mai 2020 at 13:54

    La force de ta parole est admirable. Même si nous ne partageons pas les mêmes rites, la foi qui nous relie me procure cette joie d’être partie du même projet divin que le tien. Puissent tes mots continuer à résonner haut et fort !

    • Tellou
      Tellou
      3 mai 2020 at 08:11

      Merci du fond du coeur Laurence pour ton commentaire. C’est vrai nous ne partageons pas les mêmes rites, mais je suis complètement d’accord avec toi sur la sensation d’appartenir à une même histoire commune, à un même projet divin comme tu le dis. Et très souvent je trouve beaucoup d’inspiration dans les pages de l’Ancien Testament. Et c’est peut-être stupide et très convenu de ma part, mais l’une des phrases que je préfère est « Shema Israël… » « Ecoute…. ». Je pense que le coeur de nos spiritualités est là: dans l’écoute et l’échange de la Parole…..CE qui est beau dans nos traditions, c’est que nous croyons en un Dieu qui communique, qui s’engage dans un dialogue, qui écoute l’homme. Je compare cela à peut-être d’autres traditions ou spiritualités qui sont des enseignements à appliquer dans la vie….

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Choose your language

Angel Cake

Le blog spirituel et culinaire d’une fille catho, féministe, qui cuisine, et qui a la bonne idée d’être expat sur la péninsule arabique.

S'abonner au blog...

...pour recevoir les derniers articles dans sa boite mail

Instagram

Instagram
Instagram
Instagram
Instagram
Instagram
Instagram

Me suivre...

Ici aussi…