Mercredi des Cendres


Ca y est, nous y sommes….Aujourd’hui nous sommes Mercredi des Cendres. Généralement on connaît plus Mardi Gras, mais on se rappelle illico que c’est Mercredi des Cendres quand à la cantine de l’école ou du bureau, on vous sert une tranche de poisson panée ou un oeuf dur avec des épinards dégueux.

Forcément, je vous l’accorde, tout ceci n’est pas très engageant. Alors ce que je suggère c’est de vous faire réchauffer une petite crêpe et de lire ce qui va suivre, histoire de faire un point sur ce fameux mercredi.

Déjà, si vous voyez dans la rue des personnes avec un point gris sur le front, c’est pas parce que cette personne s’est converti à l’hindouisme, ou trouve super branchouille de se faire un bindi sur le chakra frontal. Non: il est fort probable que cette personne soit allée à la messe et que le prêtre lui ai fait cette petite marque avec des Cendres qui proviennent des Rameaux brûlés de l’année précédente. On se « couvre de cendres ». Apparemment ce rite remonterait à une ancienne pratique pénitentielle des Hébreux. Les chrétiens l’auraient repris au tout début du christianisme sans que ça soit associé au Carême au départ. Je vous passe l’historique un peu rebutant de cette coutume où il ressort que cette cérémonie des cendres était quand même une mise à l’index de la société pour cause de péchés gravissimes ou pas, bref de pénitence. Pas joli-joli.

Aujourd’hui, on essaye de positiver un peu plus ce moment. Les cendres nous rappellent que nous sommes poussière et que nous retournerons à la poussière. Concrètement, le prêtre vous fait cette petite tâche de cendre et vous dit « convertissez-vous et croyez en l’Evangile ». Une fois, pour la petite anecdote, j’en ai entendu un me dire « Convertissez-vous et repentissez-vous » d’une voix d’outre-tombe, à vous glacer le sang et à ne plus avoir envie de remettre les pieds dans une église (déjà que c’est pas forcément rigolo tous les dimanche en soi…si en plus ils nous foutent les boules, c’est pas gagné…)

Se convertir ne veut pas dire en soi aller se refaire baptiser ou confirmer, mais juste de penser un peu plus souvent à tourner son coeur vers Dieu. Et l’Evangile est là pour nous montrer le chemin…

Dès le mercredi des Cendres, il s’agit donc de se dire « ok, là, stop, j’arrête 5mn..et j’essaye de me tourner vers l’essentiel ». Et qu’est ce que l’essentiel mes amis? Ce blog ne le redira jamais assez: l’Essentiel c’est l’Amour de Dieu. Et se convertir c’est quoi? C’est recréer les liens avec Dieu, liens qu’on a sûrement eu tendance à couper (c’est ce qu’on appelle le pêché)

Alors hein? C’est pas si terrible que ça!!! C’est même plutôt positif non? (sauf pour le poisson bouilli servi encore trop souvent dans les cantines…heureusement qu’on a congelé nos restes de crêpes!) 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Étiquettes :
Tellou

Le blog culinaire et spirituel d'une expat au Moyen Orient.

Vous pourriez également apprécier :

Un commentaire

  • Patrick
    6 février 2008 at 19:19

    Aujourd’hui, les cendres, le début du carême, ça mobilise les foules comme pas possible. L’église était pleine à craquer. Pourtant, des célébrations il y en avait 4 dans la journée dont 2 à l’heure de midi … mais tout le monde ne pouvait pas rentrer ! Les gens sortaient du boulot et y retournaient après en se dépêchant (vous croyez que se réserver un moment de calme avec Dieu, ça devrait empêcher d’être speedé ?)
    Ce que j’ai apprécié, c’est l’accent qui a été mis délibérement sur la joie, parce qu’on est quand même dans la perspective de Pâques, sur un chemin éclairé par la lumière qui est apparue à Noël, et on sait d’avance la fin de l’histoire. On n’aura pas la surprise. Simplement, on tente de revivre quelque chose de magnifique : on a beau être presque rien à titre perso, le fait que Dieu s’est fait l’un d’entre nous et a transgressé les lois de notre nature matérielle en ressuscitant, ça nous confère une parenté avec lui dont on n’a pas encore tiré toutes les conséquences …
    Et puis, il s’est passé un truc … ce n’est pas le prêtre qui m’a donné les cendres, je les ai reçues de mon voisin. Je me suis ensuite tourné vers ma voisine et je les lui ai donné à mon tour. Je vous assure que c’est impressionnant : tracer une croix avec de la cendre sur le front d’une personne qu’on ne connaît pas, mais dont on se sent le frère ou la soeur, et dont les yeux brillent d’attente et de joie, c’est quelque chose.
    Le repas qu’on a tous pris ensemble, c’était riz et pomme. On ne s’en est pas plaint, c’était plutôt joyeux aussi. Il y a même des gens qui ont chanté la rengaine de Trénet « yadlajoie ». J’aime pas trop personnellement mais c’est pas la question.
    Un détail important pour la communauté gastronomique, il y avait de la sauce tomate sur le riz : quand même meilleur qu’avec de la cendre en plus (c’est François d’Assise qui faisait ça, il trouvait la nourriture trop bonne. Les temps ont changé !)
    Non, la seule question irrésolue qui me reste ce soir, c’est la suivante : chère tellou, riz et pomme, ça fait 2. Comment je fais pour arriver à 5 fruits + légumes comme on m’a dit de faire à la télé ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Angel Cake

Le blog spirituel et culinaire d’une fille catho, féministe, qui cuisine, et qui a la bonne idée d’être expat sur la péninsule arabique.

S'abonner au blog...

...pour recevoir les derniers articles dans sa boite mail

Choose your language

Instagram

  • Bye bye sun! See you tomorrow! sunset nofilter arabie arabia
  • Total yumminess at the souq My favorite taste? Ragag with
  • Every Friday morning we start the day with my homemade
  • In the middle east they like just a tiny bit
  • Hello you! mayalabeille bzzzz yellow flowerstalking
  • Good morning IG! Time to wake up and enjoy a

Me suivre...

Ici aussi…

Suivez-moi sur Hellocoton
Retrouvez Tellou sur Hellocoton
Translate »