S’il ne naît pas en toi…. Noël dans nos coeurs




Noël Noël ! Noël Noël !!! Il est né !!! Très bonne journée à vous tous et que ce Bébé
porteur de tous nos espoirs puisse emplir vos cœurs de sa Paix et sa Joie.

 

Aujourd’hui, je vous livre un texte du Père Guy Gilbert qui
reprend à sa manière cette phrase du mystique allemand Angelus Sylésius (17e
siècle) : « Christ serait-il né mille fois à Bethléem, s’il ne naît
pas en toi, tu restes perdu à jamais. »

 

« Si l’enfant-Dieu ne naît pas en toi, alors
gueuletonne, bois jusqu’à plus soif. Noël ne sera qu’une fête conviviale dont
tu auras manqué le mystère.


S’il ne naît pas encore en toi…au cours d’une retraite, d’un
temps de silence, d’un évènement heureux ou tragique, prépare-toi doucement à
son arrivée.


S’il ne naît pas encore en toi…ne soit pas impatient. Dieu
nous atteint tous et toutes, sur terre, sans exception. Seulement il nous
attend à son heure.


S’il ne naît pas en toi…tu ne reconnaitras pas celui ou
celle qui frappe à ta porte et tu taperas toujours sur l’étranger, donc sur l’Enfant-Dieu.


S’il ne naît pas en toi…tu laisseras agir tes gosses au gré
de leurs instincts et tu les aideras à grandir dans toutes les disciplines sauf
l’essentiel.


S’il ne naît pas en toi…tes mômes ne sauront jamais le sens
à donner à leur vie. Le mystère de l’arrivée sur terre d’un Bébé venu nous dire
que seul l’amour compte donne une puissance vitale qui transforme et dynamise
une existence.


S’il ne naît pas en toi…alors tu vas surgâter tes gosses en
refusant de les faire communier à la misère des milliers de jeunes de leur âge qui vivent des calvaires atroces, en
Afrique et partout dans le monde.


S’il ne naît pas en toi…la religion que tu véhicules à
travers ta phrase rituelle : « je suis croyant, pas pratiquant »
ne sera qu’un paravent religieux dérisoire qui te privera d’une force
incalculable.


S’il ne naît pas en toi…prépare-toi à un beau Noël païen où
tu réjouiras seulement ton estomac, laissant vide ton âme.


S’il ne naît pas en toi…tu peux au moins l’implorer devant
chaque crèche que tu apercevras en lui disant : « Dis-moi pourquoi tu
es si grand et si fragile à la fois ; »


S’il ne naît pas en toi…ce Bébé qui a pris d’avance la
dernière place n’aura rien à te dire.


Si tu essaies d’éveiller ou de réveiller en toi ce mystère
de la naissance de l’Enfant-Dieu, tu te donnes toutes les chances pour un Noël
de partage et de tolérance, à la force irrésistible.


Elle ne te quittera plus, cette force, si, partant d’une
naissance prodigieuse, tu chemines durant l’année sur la route des mystères de
la souffrance et de la mort du Christ.


Il te donnera alors une gueule de ressuscité. »

 

Père Guy Gilbert.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Tellou

Le blog culinaire et spirituel d'une expat au Moyen Orient.

Vous pourriez également apprécier :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Angel Cake

Le blog spirituel et culinaire d’une fille catho, féministe, qui cuisine, et qui a la bonne idée d’être expat sur la péninsule arabique.

S'abonner au blog...

...pour recevoir les derniers articles dans sa boite mail

Choose your language

Me suivre...

Ici aussi…

Suivez-moi sur Hellocoton
Retrouvez Tellou sur Hellocoton
Translate »