Pain cocotte


Si pour Pâques ou la veillée pascale, l’envie de proposer du pain maison vous taraude, voici une chouette méthode. Le pain cocotte est à priori très attrayant : la promesse d’un bon pain « comme chez le boulanger » obtenu en relativement peu de temps, sans nourrir un levain pendant une semaine, et avec une belle croûte. Le tout par une cuisson à la cocotte. Promesse tenue.

Ce n’est pas la première fois que je le tentais, mais je n’avais jamais eu l’opportunité de le poster sur le blog. Et puis, la semaine dernière, à la faveur d’un ras-le-bol des pains de mie à l’anglaise couplé à la flemme de prendre la voiture, traverser la ville dans ses bouchons pour trouver une baguette presque potable chez Paul, j’ai pris mon courage et ma cocotte à deux mains. Pour la recette, ne me souvenant plus où j’avais bien pu trouver mes recettes précédentes pour un tel pain, je suis allée regarder du côté de chez Anne – Papilles et Pupilles. Banco. Et comme d’habitude chez elle, la recette est impeccable. L’avantage est que l’on peut moduler les farines. Ces deux dernières semaines, j’ai réalisé deux pains : un avec de la farine aux céréales et l’autre avec de la farine blanche de base. Il est indéniable que celui aux céréales a un peu plus de saveur, mais le pain blanc de base est très bon aussi.

Pour la réalisation, j’ai trouvé qu’il fallait bien 4h devant soi avec les deux poussées. Et pourtant en ce moment, sur la péninsule arabique il fait facilement 25 à 30° en extérieur et 25 en intérieur avec un taux d’humidité correct pour faire du pain. Personnellement, plutôt que de suivre les temps de poussées (1/2h ..1h), je préfère suivre le volume de poussée et attendre que mon pain ait bien doublé de volume.

Pour la cuisson en cocotte, cette fois-ci j’ai utilisé une cocotte en terre égyptienne comme ici , mais précédemment j’avais aussi fait cuire mes pains dans ma cocotte en fonte « staub ». Dans les deux cas le résultat est impeccable. J’installe quand même le pain sur une feuille de papier sulfurisé dans la cocotte, histoire qu’il n’attache pas.
Pain cocotte

PAIN COCOTTE

– 500g de farine régulière. (100g de farine aux céréales et 400g de farine blanche chez moi)
– 320 ml d’eau tiède (un peu plus d’eau chez moi. J’étais plus sur du 340ml pour obtenir une pâte souple sans être collante)
– 1,5 cuillère à café de levure de boulanger déshydratée
– 1,5 cuillère à café de sel

Facultatif (mais je préfère car je trouve qu’ainsi la pâte lève mieux) : activer la levure en la mélangeant à l’eau tiède et en laissant reposer 10mn jusqu’à ce que le mélange « champignonne ».

Dans la cuve du robot type kitchen Aid, muni du crochet (ou la cuve de la machine à pain, ou votre plan de travail muni de vos bras musclés), disposer la farine et le sel. Creuser un puits et ajouter le mélanger eau + levure. Pétrir 10mn à vitesse lente. Ne pas hésiter à ajouter un peu d’eau si la pâte vous semble trop sèche. Il faut qu’elle soit souple sans être collante.

Recouvrir le bol d’un torchon et laisser doubler de volume.

Chasser l’air du pâton, le façonner brièvement et le disposer dans la cocotte. Laisser lever jusuq’à ce qu’il double de volume.

Inciser le pain et l’enfourner dans un four froid dont le thermostat est réglé à 240° et faire cuire 40mn.
A la fin de la cuisson, sortir de la cocotte et laisser refroidir sur une grille en bois ou en métal.

On peut bien sûr attendre le repas pour le déguster, mais si une tranche de fromage ou une cuillère de confiture passe dans les parages à ce moment-là…comment résister ?
Pain cocotte

Tellou

Le blog culinaire et spirituel d'une expat au Moyen Orient.

Vous pourriez également apprécier :

2 commentaires

  • LadyMilonguera
    14 avril 2014 at 23:02

    Sympa ce pain cocotte…

  • tellou
    14 avril 2014 at 23:02

    Et plutot pas mal aussi! Merci de ton passage et ton commentaire!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Choose your language

Angel Cake

Le blog spirituel et culinaire d’une fille catho, féministe, qui cuisine, et qui a la bonne idée d’être expat sur la péninsule arabique.

S'abonner au blog...

...pour recevoir les derniers articles dans sa boite mail

Instagram

Instagram
Instagram
Instagram
Instagram
Instagram
Instagram

Me suivre...

Ici aussi…

Vos commentaires

Translate »