Le Fraisier, parce que c’est beau, c’est bon, et qu’on a le pont pour le faire!


Ahhhh, le revoilà le beau fraisier! L’autre jour, j’en ai réalisé un pour le labo de Chéri…N’étant pas en mode « j’innove », j’ai voulu faire dans le bien traditionnel et bon, sans trop de fioritures. Les recettes viennent donc de chez Chef Simon. Je n’ai rien changé, je l’ai suivi à la lettre (oui mon commandant!), pour un résultat impeccable.

C’est vrai que le fraisier pourrait être le marronnier des desserts printaniers: incontournable, il revient chaque année à la même date. Et pourtant, comme tous nos desserts traditionnels, quoi de meilleur quand il est réalisé avec une belle génoise bien moelleuse, une crème légère qui n’écœure pas et de belles et bonnes grosses fraises parfumées. Hummm un bonheur! Aller, hop, vous avez le pont de l’Ascension pour le réaliser. C’est parti pour la recette!

FRAISIER

Pour 8 personnes


500g de fraises (prévoir plus au cas où..)


Pour la génoise :

8 œufs

250g de sucre

250g de farine

50 fondu
(facultatif, perso, je n’en ai pas mis)

Une pincée de sel

Pour la crèmeTutti Frutti

 l de lait

1 gousse de vanille

5 jaunes d’œufs

2 à 3 feuilles de
gélatine suivant la consistance souhaitée (je n’en avais pas du tout, ni d’agar,
j’ai fait sans.)

50g de farine

20g de maïzena

100g de sucre

20cl de crème
liquide

1cc de sucre glace

Préparer la génoise :

Préchauffez le four
à 180°

Préparer le bain
marie. (le plus pratique je trouve est de mettre de l’eau très chaude au fond
de l’évier)

Dans une jatte, mélanger
grossièrement le sucre et les œufs entiers.

Plonger la jatte
dans le bain marie et fouetter le mélanger au fouet électrique.

Attention tout de
même, Chef Simon rappelle que  le mélange
ne doit pas dépasser 50° pour éviter la coagulation des oeufs.

Quand la texture est
mousseuse mais encore fluide, retirer la jatte du bain marie et continuer à
fouetter pour tiédir l’appareil et densifier la mousse. C’est à ce moment que
l’on peut éventuellement ajouter du beurre fondu.

Incorporer la
farine en pluie en coupant la pâte avec une spatule ou une cuillère.  

Soulever la masse
de bas en haut tout en tournant le récipient. Cette opération doit être rapide
parce qu’a chaque mouvement vous cassez un peu plus la mousse or s’il n’y a
plus de bulles la génoise ne montera pas.

Verser votre
appareil à génoise dans un moule préalablement chemisé sans dépasser les 3/4 de
la hauteur et enfourner pour 30 mn.  

La génoise est
cuite quand elle a bien gonflé et qu’un petit couteau piqué à l’intérieur
ressort sec. Démouler immédiatement la génoise sur une grille et laisser
refroidir.

 

 

Préparer la crème

Chef Simon rappelle
que cette crème est fragile au point de vue bactériologique comme toutes les
crèmes. Ne pas la conserver plus de 24h au frigo.  
Mettre la crème liquide dans le freezer du frigo.

Fendre la gousse de
vanille en deux, gratter les graines et incorporer le tout dans le lait. Faire
chauffer.

Pendant ce temps, mélanger
les jaunes d’œufs avec le sucre. Ajouter la farine et la maïzena.

Quand le lait est
chaud, ôter la gousse de vanille et verser le lait petit à petit sur le mélange
œuf/farine.   Bien mélanger au fouet au fur et à mesure. Remettre le
mélanger dans la casserole et faire épaissir la crème tout en continuant de
fouetter doucement. Eventuellement à ce moment, incorporer les feuilles de
gélatines détendues dans de l’eau froide. Réserver.

Sortir la crème
liquide du freezer, ajouter le sucre glace et la monter en chantilly au fouet
électrique.

Incorporer cette
crème montée dans la crème épaisse encore tiède. Réserver.

 

Sirop pour puncher : 2 dl d’eau + 50 g de sucre + 1
gousse de vanille + un filet de citron. Cuire jusqu’à dissolution du sucre et
parfumer (liqueur, aromes, alcool au choix)

 

Montage : quand tous les éléments sont froids.

Couper la génoise en deux dans la hauteur. Puncher le
premier cercle avec le sirop. Laver et équeter les fraises. Couper les fraises
en deux dans le sens de la hauteur et les disposer esthétiquement autour du
biscuit. Mettre une couche de crème, une couche de fraises et une couche de
crème. Puncher le deuxième biscuit et le poser délicatement sur la dernière
couche de crème.

Dérouler ou étaler une pâte d’amande toute prête.
Décorer.


Tellou

Le blog culinaire et spirituel d'une expat au Moyen Orient.

Vous pourriez également apprécier :

7 commentaires

  • Clémence
    19 mai 2009 at 13:45

    c’est vrai que c’est beau et sans aucun doute bon !

  • Marina
    19 mai 2009 at 13:45

    Le fraisier, un classique dont on ne se lasse pas…Le tien est très beau.

  • FANETTE
    19 mai 2009 at 13:45

    digne d’un professionnel, fécilitations

  • Pupuce
    19 mai 2009 at 13:45

    il est superbe!

  • Lisanka
    19 mai 2009 at 13:45

    C’est appétissant!!!

  • cathy
    19 mai 2009 at 13:45

    Un régal ton fraisier sans nul doute, j’adore!

  • Ciorane
    19 mai 2009 at 13:45

    J’aime beaucoup le petit côté artisanal que tu as su donné à ce fraisier-maison de toute beauté. Une véritable oeuvre d’art qu’on ne doit pas oser découper…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Choose your language

Angel Cake

Le blog spirituel et culinaire d’une fille catho, féministe, qui cuisine, et qui a la bonne idée d’être expat sur la péninsule arabique.

S'abonner au blog...

...pour recevoir les derniers articles dans sa boite mail

Instagram

Instagram
Instagram
Instagram
Instagram
Instagram
Instagram

Me suivre...

Ici aussi…

Translate »